Les limaces, mortelles pour votre chat?

Pourquoi mortels ?

Votre chat se promène encore bien dans le jardin. Dans ce jardin où évoluent aussi des limaces et des escargots qui peuvent être contaminés par les larves d’un parasite, le ver pulmonaire. Si votre chat mange l’une de ces limaces infectées, il risque d’être contaminé par le ver pulmonaire.

Comme son nom l’indique, le ver pulmonaire se retrouve dans les poumons du chat. Les vers adultes vivent dans les extrémités des bronches et dans les alvéoles pulmonaire et produisent des œufs en grandes quantités ; les larves écloses grimpent ensuite jusque dans la gorge. La présence de vers dans le tissu pulmonaire et la migration des larves provoquent des lésions et des infections. Cela peut notamment provoquer des quintes de toux, des problèmes respiratoires, un manque d’oxygène voire même le décès.

Bon à savoir :

En milieu humide, les larves du ver pulmonaire peuvent survivre jusqu’à 5 mois dans les selles du chat1. Un chat infecté risque donc pendant longtemps de contaminer les limaces dans l’environnement.

Pour plus d’informations, consultez votre vétérinaire !

1Pennisi M.G. et al. (1995) Longwormziekte bij katten veroorzaakt door Aelurostrongylus abstrusus, Tijdschrift van de Diergeneeskunde, 120(9):262-266

Votre chat mange-t-il des limaces ?

À l’extérieur, les chats ont tout le loisir d’entrer en contact avec des escargots et des limaces. Les escargots et les limaces se cachent dans l’herbe ou sous des objets et recherchent des endroits humides, comme les récipients d’eau, les flaques et les étangs.

Heureusement, la plupart des chats ignorent les escargots et les limaces, mais quelques-uns cependant aiment les examiner et même les manger. Certains escargots et limaces peuvent aussi être avalés par accident lorsque le chat joue avec un jouet, boit l’eau d’une flaque ou d’un bol, mange de l’herbe ou gratte la terre. Comme les limaces et les escargots aiment l’humidité, le bol d’eau qui se trouve à l’extérieur est une cible idéale. Nettoyez donc régulièrement le bol de votre chat et changez l’eau.

Les animaux que chasse votre chat sont encore plus importants dans la transmission du ver pulmonaire que les objets se trouvant dans votre jardin. Les petits animaux qui mangent des limaces ou des escargots, comme les grenouilles, les souris, les rats et les oiseaux, peuvent contaminer votre chat.

Des données expérimentales1 montrent que les chats peuvent parfois aussi être infectés par la bave des limaces ou des escargots. Ces derniers commencent à excréter des larves contagieuses trois semaines après l’infection, et ce pendant plus d’un mois.

On ne sait jamais vraiment quand les limaces et les escargots se cachent, mais l’activité des escargots et des limaces se concentre essentiellement au printemps et en été.

après l’infection, et ce pendant plus d’un mois.

On ne sait jamais vraiment quand les limaces et les escargots se cachent, mais l’activité des escargots et des limaces se concentre essentiellement au printemps et en été.

1Conboy G. et al. (2017) Spontaneous shedding of metastrongyloid third-stage larvae by experimentally infected Limax maximus, Parasitol. Res 116:S41-S54

Types de limaces et d’escargots

Des dizaines d’espèces de gastéropodes vivent en Belgique, tant des limaces que des escargots. Toutes les espèces de limaces et d’escargots connues peuvent transmettre l’infection par le ver pulmonaire.

La taille de ces limaces et escargots peut varier de quelques millimètres à une vingtaine de centimètres de longueur ! Les escargots peuvent vivre jusqu’à 25 ans, mais l’âge moyen est d’environ cinq ans. Les limaces ont une durée de vie plus courte : 9 à 12 mois.

Les escargots et les limaces sont des animaux nocturnes qui aiment un environnement humide et chaud. Lorsqu’il fait froid en hiver, ils survivent dans le sol dans une espèce d’« hibernation », où ils protègent leur corps de la déshydratation à l’aide d’une fine couche de bave. Et certaines nouvelles sortes d’escargots résistent très bien au froid. Lorsque le temps se réchauffe, ils sortent du sol et commencent à chercher de quoi se nourrir.

Vous trouverez surtout les escargots et les limaces à l’abri d’un buisson ou d’un mur de jardin, et de préférence à proximité d’eau. Ces 50 dernières années, plusieurs nouvelles sortes de limaces et d’escargots ont été introduites, qui vivent surtout dans les régions plus habitées, contrairement aux espèces indigènes, lesquelles vivent tant dans les zones habitées que rurales. Ce sont ces nouvelles espèces de limaces et d’escargots qui sont responsables de leur plus grand nombre ces dernières années.

Les limaces et les escargots mangent essentiellement des végétaux, mais ils n’hésitent pas non plus à manger des animaux morts et des restes de nourriture à moitié digérés dans les selles de plus grands animaux.

C’est également ainsi qu’ils ingèrent les œufs de ver pulmonaire. Les escargots et les limaces peuvent donc être contaminés par le ver pulmonaire dès que ce dernier sort de l’œuf, et quelques semaines ou quelques mois plus tard, ils peuvent contaminer les chats. Les larves peuvent survivre jusqu’à 4 mois dans l’escargot ou la limace1. Le chat peut être contaminé en avalant un escargot ou une limace, mais aussi via la bave dans laquelle les escargots et les limaces excrètent des larves de ver pulmonaire1.

Bon à savoir : l’escargot le plus rapide avance à une vitesse de 9,9 m/h. C’est beaucoup plus que la vitesse moyenne : 7-32 cm/h.

1Pennisi M.G. et al. (2015) Lungworm disease in cats - ABCD guidelines on prevention and management, Journal of Feline Medicine and Surgery, 17:626-636

Saison des limaces et des escargots

La plupart des limaces et des escargots aiment un environnement chaud et humide ; on les rencontrera donc plus souvent au printemps et en été. Cela ne signifie toutefois pas qu’ils ne résistent pas au froid ! Certains escargots et limaces restent actifs toute l’année, tandis que d’autres entrent dans une espèce d’hibernation lorsqu’il fait froid, attendant tranquillement que le temps se réchauffe.

On peut dire que la « saison des escargots » s’étend de mars à octobre, lorsque la température moyenne est largement supérieure à 0°C. Cela signifie aussi que lorsqu’il fait chaud et humide, il y aura plus d’escargots et de limaces. On observe de plus en plus une véritable « invasion d’escargots et de limaces », et ils sont déjà dans le top 10 des plus nuisibles au jardin.

C’est injuste, parce que les escargots et les limaces font aussi du bon travail en nettoyant les matières mortes et en les rendant à la terre sous forme de nutriments.

Outre une activité saisonnière, les escargots et les limaces ont aussi une préférence quant à leur environnement. Ils n’aiment pas beaucoup la lumière trop vive du soleil en raison du risque de déshydratation.

Ils vont instinctivement chercher à se mettre à l’abri dans un habitat humide. Cela peut être à grande échelle, comme dans un bois, mais aussi à très petite échelle, comme dans votre jardin, un étang ou le bol d’eau de votre chat.

Les escargots sont surtout actifs la nuit et peuvent ramper sur 10 m pour rechercher l’humidité et manger. En journée, ils sont moins actifs et vont davantage se mettre à l’abri.

Bon à savoir : l’escargot le plus rapide avance à une vitesse de 9,9 m/h. C’est beaucoup plus que la vitesse moyenne : 7-32 cm/h.